Linux part 5 – L’éditeur VI

Vi est un éditeur de texte en mode texte plein écran écrit par Bill Joy en 1976 sur une des premières versions de la distribution Unix BSD. Il est présent d’office sur la majorité des systèmes Unix actuels, souvent sous la forme d’un clone du logiciel vi d’origine.

Vi est un éditeur modal, c’est-à-dire que la signification des boutons et des touches change selon le mode dans lequel il se trouve. Il possède deux modes de fonctionnement: le mode commande et le mode insertion. Au lancement, il est en mode commande, qui permet de déplacer le curseur, de parcourir le document et de copier/coller. On quitte le mode commande, en entrant en mode insertion, en utilisant une commande d’insertion ou de modification. En mode insertion il est possible de saisir du texte. Appuyer sur la touche ESC permet de revenir en mode commande.

Les commandes importantes à retenir :

– flèches directionnelles ou h,j,k,l :   Déplacement dans les quatre directions
– i           Insertion avant le curseur
– a          Insertion après le curseur
– J          Jointure de la ligne courante et de la ligne suivante
– x          Suppression du caractère courant
– dd       Suppression de la ligne courante
– :q!       Abandon
– :wq     Sauvegarde et sortie de l’éditeur

twitterlinkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*